La pratique du jeûne n’en finit plus de convaincre et de faire de nombreux adeptes, surtout ces dernières années.

Avec l’avènement de la naturopathie et des techniques de santé naturelles, l’intérêt pour les cures de détox et de nettoyage du corps se développe.

Si le Larousse définit le jeûne comme un « arrêt total de l’alimentation, avec maintien ou non de la consommation d’eau », sachez qu’il existe différents types de jeûne.

Chacun a ses spécificités qui lui confère des avantages en fonction de vos objectifs et vos contraintes.

Je vous détaille ci-dessous les différents types de jeûne les plus pratiqués. Avant de vous lancer, vérifiez avec un professionnel de santé que vous ne présentez pas de contre-indication, la première étant pour les femmes enceintes et allaitantes : JAMAIS de détox dans ces cas-là. Si vous avez le feu vert mais que vous êtes novice en la matière, faites-vous accompagner par un naturopathe ou rejoignez un séjour organisé.

1. Les différents types de jeûne

1- LE JEÛNE INTERMITTENT

Ce jeûne court fait énormément parler de lui depuis 2 ou 3 ans et se présente sous deux variantes :

Le fasting, qui est la forme la plus répandue, se déroule sur une journée et consiste à regrouper les prises alimentaires sur des périodes de 8 heures et de consacrer les 16 autres heures au jeûne. Pour cela, il suffit de sauter le petit déjeuner ou le dîner afin de bénéficier de la mise en veille apportée par la nuit de sommeil.

Par exemple, vous prenez votre dîner à 20 heures, vous allez vous coucher et ne prenez pas de petit déjeuner ou de collation pendant la matinée. Votre prochain repas est le déjeuner de midi, vous avez donc effectué une période de 16 heures sans manger.

Le fasting peut se pratiquer un jour par semaine voire davantage.

Ce n’est pas un régime. Le but n’est pas de manger moins (ni davantage) mais de concentrer les repas sur une période plus courte, de façon à mettre au repos de système digestif et à favoriser l’utilisation des graisses pour la production d’énergie.

C’est une technique qui est utilisée pour renforcer le système immunitaire, réguler la glycémie, mincir ou encore augmenter les performances sportives en endurance (notamment la course à pied).

Ses avantages : facile à mettre en place, peut se pratiquer au quotidien, crises curatives limitées.

Ses inconvénients : risque de carences s’il est mal pratiqué, risque de compensation sur les autres repas s’il est vécu comme de la privation.

Le 5:2 est un autre type de jeûne intermittent dont le principe est de manger à sa faim pendant 5 jours puis de réduire sa consommation d’aliment à 25% sur les deux jours suivants.

 

2- LE JEÛNE HYDRIQUE

C’est le jeûne « classique », celui que l’on visualise généralement quand on évoque le jeûne : l’arrêt de la nourriture et des boissons, sauf la consommation d’eau est conservée.

Il peut durer d’une journée à trois semaines. Au-delà de l’engagement physique, ce jeûne et les autres jeûnes stricts qui suivent, s’inscrivent également dans une démarche psychologique, émotionnelle, spirituelle… Les jeûnes longs et stricts demandent un vrai investissement personnel et une préparation.

Ses avantages : repos digestif total et nettoyage profond du corps, démarche complète avec de nombreux bénéfices sur les différents plans de l’être.

Ses inconvénients : risque de carences s’il est mal pratiqué, crises curatives parfois importantes, besoin de réaliser une descente et une reprise alimentaires, nécessité d’effectuer un ralentissement accru des activités (idéalement du repos). Préférable de l’effectuer dans un séjour organisé au moins la première fois.

 

3- LE JEÛNE BUCHINGER

Cette méthode de jeûne créée par Otto Buchinger rend le jeûne long plus accessible. En effet, elle comprend la prise de boissons quotidiennes : un jus de fruits le matin et un bouillon le soir, accompagnés d’infusions (non sucrées) et d’eau de qualité à volonté pendant la journée. C’est la version la plus pratiquée dans les séjours organisés. Elle apporte une petite quantité de glucides, qui confère de l’énergie, et de minéraux, qui évitent la déminéralisation de l’organisme.

Ses avantages : permet un jeûne long beaucoup accessible, meilleure forme globale pendant le jeûne grâce à l’apport de glucides

Ses inconvénients : demande de la préparation quotidienne (le bouillon), mieux vaut l’effectuer en groupe.

 

4- LE JEÛNE SEC

Le jeûne sec est un jeûne absolu, qui exclut toute prise d’aliment ou de boisson, pas même de l’eau. Le contact avec l’eau est d’ailleurs proscrit (prendre une douche, marcher sous la pluie, se laver les mains à l’eau…).

C’est un jeûne très qui ne peut pas être pratiqué plus de 48 heures sans risquer de mettre sa santé en danger. En effet, la déshydratation provoquée par ce jeûne, couplée à la mise en circulation rapide des déchets (toxines, toxiques relargués dans le corps), peut avoir des conséquences violentes. C’est une technique à ne pas prendre à la légère car elle peut endommager les reins de façon irréversible.

Ses avantages : décuple les effets de détox et les bienfaits du jeûne (autolyse, processus anti-inflammatoire, stimule le système immunitaire, ralentit le vieillissement cellulaire…)

Ses inconvénients : crise d’acidose (crise curative des déchets acides), déshydratation puis rétention d’eau lors de la reprise, douleurs dûes à la détox, odeurs corporelles,

 

5- LE JEÛNE THÉRAPEUTIQUE

Il s’agit d’un jeûne qui a pour but d’améliorer la rémission d’une maladie, de se soigner. Des cliniques sont dédiées à ce jeûne, notamment en Allemagne, mais il n’y en a pas en France à ce jour.

2. Quel jeûne vous convient ?

Le jeûne est un stress auquel l’organisme est contraint de s’adapter. Je vous déconseille de vous lancer dans un jeûne de plusieurs jours si votre alimentation habituelle est anarchique, que vous êtes fatigué-e, fragile émotionnellement, que vous avez des carences… Pour jeûner, il faut être en bonne santé et avoir une bonne vitalité (sauf jeûne thérapeutique encadré).

🔎 Évaluez votre vitalité grâce à mon test qui se trouve ici.

En cas de jeûne de plusieurs jours, si vous jeûnez sans supervision, apportez un soin particulier à la descente alimentaire et à la reprise et choisissez des boissons de qualité et des aliments bio.

Si vous souhaitez effectuer un jeûne de plusieurs jours pour la première fois, je vous recommande vivement de prendre part à un séjour organisé par l’un des centres de la FFJR (fédération francophone de jeûne et randonnée).

🍏 Pensez aussi à la détox aux jus de légumes et la monodiète Si votre vitalité, votre mode de vie ne vous permettent pas de jeûner ou si vous ne vous sentez pas de vous abstenir de manger, tournez-vous vers les détox plus douces, qui incluent la consommation de jus de légumes ou les monodiètes (la consommation d’un seul type d’aliment).

🔎 Voir mon article qui traite de ce sujet.

 

 

Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à me laisser votre avis en commentaire ou à l’épingler sur Pinterest 

La vitamine B12 est essentielle au fonctionnement de l’organisme et à une bonne santé. Ici le guide pour éviter les carences :

Avez-vous déjà jeûné ? Connaissiez-vous ces différents types de jeûne ?